• Nicolas Sanhes
Nicolas Sanhes

Nicolas Sanhes

Les sculptures actuelles sont un pur langage spatial. Une traduction voire une possible interprétation de l'informe, une obligation à mettre en mouvement, ce qui ne se donnait ni à voir ni à toucher, ni même à rêver. La mise en forme de ces tensions invisibles dans l'espace, semble non seulement en prendre possession mais aussi la rendre infiniment articulé autour de ces axes de soudure. Ces soudures sont comme les lieux de rencontre, de liaison et d'articulation entre les deux lignes de force et les deux directions représentées par les barres d'acier. Infiniment renouvelable toujours le même et déjà autre, perpétuellement inachevée car toujours au travail. Une invitation à la rêverie voire au rêve ? Nirina Rakotomanga. Octobre 2005 Voir la suite

  • 2352760356

  • Area Corp