• La guerre civile est déclarée
La guerre civile est déclarée

La guerre civile est déclarée

Roman de la révolte sourde qui épingle les dérives du tout-sécuritaire, ce livre est aussi celui d'une génération mal à l'aise dans son siècle. Urbain, coup de poing, ce roman à la prose aiguisée nous donne à voir la peur sous toutes ses facettes. Cet homme a peur. Non pas de l'inconnu, mais de ce qu'il connaît trop bien : la tyrannie du lieu de travail, les lâchetés diverses de ses congénères, la ruine programmée de l'humanité. Pourtant, il est bien inséré dans la société. Mais en apparence seulement. Car Arnaud suffoque. Il crève de cette incandescence qui brûle ses forces : la peur. La peur qu'il veut faire basculer dans le camp adverse. Autonome. Grain de sable. Décidé à affronter, seul, les forces, les règles et les rouages de notre société. Ni ses parents, ni sa copine Estelle, ni ses relations ne peuvent soupçonner sa détermination. A Rennes, cadre urbain de ce roman de la rupture, Arnaud, depuis longtemps, travaille à son invisibilité. A son effacement. Aucune aspérité, aucun caractère distinctif. Camouflage maximum. « Je sais déjà que je vais tromper la vigilance des autorités. Elles pourront bien me traquer. Je suis invisible. » La grenade est armée, la goupille est chaude dans sa main, le décompte est entamé. Voir la suite

  • 2918135763

  • Dialogues Eds